Décembre - Janvier

C’est la période de repos hivernal des abeilles, durant laquelle le moindre dérangement peut s’avérer nocif pour elles….
Vous consacrerez donc ce moment, à préparer votre matériel pour la saison prochaine, préparer les cadres, nettoyer ce qui a servi au cours de l’année et surtout le désinfecter !!
Pour cela la méthode la plus simple et la plus efficace est l’usage de la flamme d’un chalumeau à gaz, ou mieux d’une torche (du type de celles utilisées à « souder » la calendrite pour étanchéifier les terrasses, les toitures…)
Certains utilisent l’appareil destiné au désherbage thermique, ce qui lui donne une seconde activité et en rentabilise l’investissement…


http://www.apiculture.com/rfa/articles/desherbage_thermique.htm


A la belle saison l’engin servira donc aussi à maintenir la pousse de l’herbe devant l’entrée des ruches, car il est bien évident que tout apiculteur aimant ses abeilles, ne polluera pas leur environnement en n’utilisant pas de désherbants chimiques…

Si l’on a pris soin à la fin de l’automne d’isoler correctement chaque ruche, et de compléter leur réserve de nourriture on n’aura pas à toucher à ses abeilles..
Néanmoins, pour le cas où l’hiver se prolongerait, il pourra être judicieux de poser sur la tête des cadres, juste au-dessus de la grappe d’abeille, un pain de candi. Tout fournisseur de matériels apicoles en propose, mais rien ne vaut de le réaliser soi-même et ainsi de connaître les ingrédients et la qualité de ce que vous faites manger à vos abeilles… Il sera bien sur enrichi de miel, en voici la meilleure recette (voir la sous-rubrique)

Dans les zones plus chaudes de notre région et du sud de la France plus largement, on pourra remplacer le pain de candi, par un sachet de sirop épais du type Butiforce ®. Chez votre fournisseur apicole il existe déjà conditionné en sachet, mais bien souvent de trop grande quantité, aussi en retroussant ses manches et avec un peu d’imagination, vous pourrez faire vous-même : (voir la sous-rubrique)

Comme pour le candi la poche sera posée à plat sur les cadres au-dessus des abeilles, le nourrisseur couvre cadres retourné par-dessus. Vous aurez fait une très petite perforation, coté cadres sous la poche, permettant au sirop épais de perler, les abeilles viendront le sucer au fur et à mesure… Cette méthode permet aux abeilles de se nourrir avec un aliment ayant une consistance proche du miel liquide, sans qu’elles aient à évacuer l’excédent d’eau.. On doit cependant le mettre en poche et non dans le nourrisseur dans lequel elles ne monteraient pas en cette saison froide…
Ces interventions sont effectuées en douceur et délicatesse, mais le plus promptement possible et avec le minimum de dérangements possibles pour les abeilles aux heures les plus chaudes de la journée.

Bon hivernage !!! et ........

abeille-voeux-2013