Les mots et les gestes pour apprendre l’apiculture…

Am’Api 04 est l’Association des Apiculteurs Amateurs de Haute Provence. Elle s’est fixée pour but de promouvoir, d’accompagner et de développer la pratique d’une apiculture d’amateurs et de loisirs, auprès de toute personne de la région désireuse de connaître le monde des abeilles, de s’initier au bel art de les élever, et d’en obtenir leurs délicieux produits… (Nous contacter)

Le cadre d’une association loi 1901 semblait tout indiqué pour constituer une structure capable d’organiser des cours théoriques sur la connaissance de la biologie de l’abeille, ainsi que des travaux pratiques, en atelier ou au rucher école, pour savoir bien manipuler les abeilles… (Formations) Mais également pour créer la dynamique d’émulation, d’accompagnement des pratiques par l’échange des savoirs et des expériences… Voire également pour se doter d’outils collectifs pour la récolte du miel notamment.

A notre époque, parce que leur environnement est trop dégradé par des activités humaines inconsidérées, les abeilles ont de plus en plus de difficultés à survivre seules. Il est alors essentiel que se développe dans les espaces ruraux et même urbains, la présence de colonies d’abeilles, auprès de personnes ayant l’expérience et les savoirs pour en prendre soin correctement.

Jusqu’au milieu du siècle dernier, chaque famille rurale entretenait ses ruches d’abeilles au même titre que son potager, une basse-cour ou un verger… Inutile donc de dire qu’à l’époque le problème du manque d’insectes pollinisateurs ne se posait pas…

Parce que composée de petits ruchers, implantés à demeure pour la plupart, et parce que plus uniformément disséminés dans les territoires, cette pratique de l’apiculture d’amateurs et de loisirs, que l’on pourrait aussi appeler « familiale», est plus à même de répondre aux besoins de pollinisation de la flore sauvage et domestique.

C’est pourquoi, au sein de notre association, et sans doute à terme avec d’autres, en constituant un vaste réseau, nous aurons à cœur de faire reconnaître cette «petite apiculture» comme un véritable service de bien public rendu à la collectivité par son rôle bénéfique à la biodiversité environnementale.

Notre démarche, on peut le comprendre alors, s’inscrit dans un cadre de préoccupations sociétales bien plus large : on ne peut prétendre préserver les abeilles, sans préserver leur environnement, qui est aussi … le notre !!!… Cela passe par des choix de société, par des changements radicaux et urgents de nos pratiques, agricoles notamment, mais aussi de façon individuelle dans notre quotidien.

Alors, au final, même si vous n’avez pas une sensibilité pour les abeilles, vous êtes tous conviés à soutenir notre association…

Pour les autres, ceux qui veulent mettre la « main à la ruche» et apprendre à caresser les abeilles dans le bon sens du poil, demandez le PROGRAMME!!

Abeilles battre le rappel